Sensibilisation de la population

Parmi les pratiques identifiées qui accentuent le phénomène d'érosion, beaucoup intègrent la gestion des espaces privés. La sensibilisation de la population apparaît alors comme un élément indispensable du changement à opérer.

L'approche diffère des ateliers avec les professionnels car elle doit intégrer un besoin nouveau : l'attractivité.

Plusieurs projets adoptant des formats innovants ont été testés, en essayant de s'adapter au public mahorais.

 

Zardin Ya Dago

Le projet Zardin Ya Dago (se traduit du shimaoré par "Le jardin de la maison") découle de la mise en place des démonstrateurs des bonnes pratiques dans les jardins et espaces privés. Il prend la forme d'un concours basé sur le volontariat où les participants, après une journée de sensibilisation incluant la visite des démonstrateurs, ont trois mois pour transformer leur espace privé de façon à répondre à leurs besoins et aux spécificités de leur terrain, tout en intégrant la problématique de l'érosion. Le concours récompense les espaces les mieux adaptés à la lutte contre l'érosion.
Un appui technique et logistique est fourni aux participants, avec notamment la fourniture de semences et boutures de plants d'intérêts anti-érosifs et/ou nutritifs, afin de composer un espace productif optimisé. L'objectif est d'encourager l'adhésion des participants, qui pourront être par la suite des ambassadeurs des bonnes pratiques dans ce type d'espace de vie, car ils posséderont leur propre démonstrateur.

P1020186.JPG
P1020519.JPG
P1020507.JPG
P1020490.JPG

Afin de les accompagner pleinement dans leur démarche, un document résumant le contenu de la formation préalable au concours leur est fourni. Ce document a été conçu pour répondre à la problématique des barrières de compréhension écrite et linguistique. Afin de donner un accès plus large à ces informations, des exemplaires seront également distribués à différentes structures et collectivités accueillant du public et une version numérique est disponible en téléchargement dans l'onglet ressource.

ZardinYaDago_face_fermée_page-0001.jpg
ZardinYaDago_face ouverte_page-0001.jpg
 

FabLab - Perception spatiale d'une zone urbanisée

Le FabLab est destiné à des jeunes en difficulté d'insertion, pour leur apporter une vision différente de l'endroit où ils vivent. A travers l'utilisation de logiciels simples de cartographie, ils travaillent sur la compréhension de l'articulation d'une zone urbaine, et intègrent les différents éléments qui la compose de manière ludique. L'objectif est double : apprendre aux jeunes à se servir d'outils numériques et à intégrer des notions d'urbanisme simplifiées, pouvant intégrer la problématique de l'érosion, comme comprendre pourquoi certaines zones, comme les ravines, sont des zones à risque classées non-constructibles. La gestion des ravines passe avant tout par l'appréciation du risque lié au mauvais entretien ou l'implantation de logements informels. De cette manière, les jeunes intègrent certaines problématiques liées à l'érosion par le biais d'une formation qui leur apporte également des compétences opérationnelles et intellectuelles valorisables.

(format ppt) Fiche_produits_LESELAM MaJ

Atelier FabLab

 

Campagne de sensibilisation télévisuelle

Afin de toucher le plus large public possible, une campagne de sensibilisation télévisuelle sur la chaîne du service publique Mayotte La 1ère est programmée d'octobre à décembre 2020, en amont de la saison des pluies à venir. Composée de spots de sensibilisation sur les diverses thématiques traitées dans la partie identification des bonnes pratiques, elle reprend les grands principes de lutte contre l'érosion des sols développés dans le cadre du programme Leselam :

- Changement des pratiques agricoles

- Gestion des jardins privés

- Autoconstruction

- Entretien des ravines

- Préservation des forêts

 

Implantation de panneaux signalétiques de sensibilisation en bord de ravine

Avec l'appui de la politique de la ville de Mtsamboro, quatre panneaux de sensibilisation vont être implantés en bordure de la ravine centrale de Mtsamboro, au niveau des points de passage les plus fréquentés. Les panneaux représentent la zone de la ravine où le panneau est implanté, en faisant un comparatif extrapolé de l'évolution de la ravine à partir de deux scénarios, un avec un entretien régulier et une gestion raisonnée, et un autre où les pratiques nocives se maintiennent. L'objectif est de faire réagir les habitants en les confrontant à leurs attentes concernant l'aspect sanitaire de leur commune.

© 2023 by Nature Org. Proudly created with Wix.com