Un observatoire physique de l’érosion a été mis en place pour mesurer les écoulements hydrauliques et le transport solide (y compris en suspension) ; cet observatoire a permis de collecter des données dans trois bassins versants : le bassin Mtsamboro, caractérisé par une forte pente et urbanisé ; le bassin versant de Dzoumogné, à dominante agricole, avec présence de forêts et de padza ; et le bassin de Salim Be, également très agricole, avec des zones naturelles et urbanisées. Cet observatoire reste opérationnel pour réaliser un suivi à long terme des processus d’érosion.

erosion6.jpg