Ateliers et formations

La problématique de l'érosion des sols se rencontrant dans de nombreuses situations, elle nécessite de former de nombreux types d'acteurs : professionnels, élus et population.

La formation des professionnels fait partie intégrante du programme depuis ses débuts. Deux types de professionnels sont ciblés : les professionnels dont le corps de métier implique une confrontation directe à des situations où la problématique intervient, et les professionnels travaillant dans la médiation populaire, afin de les intégrer au processus de sensibilisation nécessaire aux changements de pratiques de la population.

 

Ateliers techniques

Trois principaux corps de métier ont été identifiés pour leur confrontation régulière avec la problématique de l'érosion des sols : les métiers de l'agriculture, les métiers du BTP et les collectivités responsables de l'aménagement du territoire.

 

Se baser sur la concertation

L'approche privilégiée pour construire ces ateliers est la concertation avec les participants, qui représentent un panel d'acteurs concernés par la problématique. L'objectif de ces ateliers est de confronter les bonnes pratiques identifiées à la réalité du terrain, et ainsi lever les dernières barrières qui séparent le travail de prospective effectué en amont, pour aboutir à un ensemble de solutions adaptées et acceptées par la population.

 

Avant tout une expérience de terrain

La compréhension des enjeux par les acteurs, prérogative indispensable à la construction d'une vision commune de lutte contre l'érosion des sols, passe par une phase de sensibilisation. L'érosion des sols est un phénomène de grande échelle qu'il n'est pas toujours aisé d'apprécier ou visualiser, car beaucoup de facteurs indirects peuvent échapper aux personnes en faisant l'analyse. En fonction des publics, le format doit également s'adapter aux barrières linguistiques. Les démonstrateurs (voir outils de suivi) ont par exemple révélé leur pertinence pour y remédier. Basé sur un principe de comparatif d'unités de petite échelle, ils permettent une compréhension rapide et efficace, en rendant visible des concepts plus ou moins complexes à se représenter.

Les visites de terrain permettent également aux participants de comprendre leur environnement, et avec un regard nouveau, de découvrir des éléments qu'ils ne pouvaient percevoir auparavant. Ils s'imprègnent de la problématique et se l'approprient.

Fiche ateliers agricoles

Ateliers agricoles

 

Ateliers de formation - sensibilisation de la population

Dans ce module, deux types de profil ont été ciblés : le corps enseignant et les médiateurs sociaux. L'éducation est un élément primordial pour développer une conscience commune qui s'intègre naturellement dans le système de valeur de la population. L'intégration de la problématique de la lutte contre l'érosion des sols dans le processus de construction de la jeunesse est un moyen de favoriser l'adhésion d'une génération, et de préparer le terrain pour un changement.

Les seconds ont un rôle important dans le développement dans l'entretien de la conscience civique et ont un contact direct avec l'ensemble de la population. Former ces agents permet de créer un réseau d'ambassadeurs, et assurer une sensibilisation continue sur le terrain.

Les objectifs des travaux entrepris avec ces deux corps de métier se rejoignent : créer un réseau d'ambassadeurs qui chaque jour sont au contact de la population, et faciliter l'adhésion du discours en multipliant les possibilités d'action.

 

Apprendre pour enseigner

L'érosion est un concept encore inconnu ou mal apprécié par la population. Le travail entrepris pour former les futurs médiateurs, afin qu'ils aient tous les éléments en main pour pouvoir intervenir dans le cadre de leur métier, passe avant tout par l'apport des clés de compréhension de la problématique.

Avec l'appui du rectorat de Mayotte, un groupe de travail constitué d'enseignants du secondaire a été mis en place pour créer un document pédagogique d'appui, et ainsi permettre aux enseignants en Sciences et Vie de la Terre d'intégrer l'érosion des sols dans leur programme pédagogique. En amont, une formation théorique sur le sujet s'est mise en place avec une équipe du BRGM pour vulgariser les données collectées etapporter toutes les informations nécessaires à l'édition de ce document pédagogique.

Une action de sensibilisation a également été réalisée, toujours avec l'appui du Rectorat, pour sensibiliser les instituteurs du secteur de Mtsamboro et les inciter à développer des actions au sein de leurs établissements respectifs.

Enfin, et parce que devenir ambassadeur n'est pas que l'affaire des adultes, les éco-délégués du collège de Mtsamboro ont également été formés à la compréhension de la problématique grâce à une sortie terrain sur leur commune. Ils auront par la suite la responsabilité de porter le message auprès dans leur établissement.

​​

Des ateliers similaires avec l'appui de la Maison des Services de Hamjago, sur la commune de Mtsamboro, vont être réalisées avec les médiateurs du Centre Communal d'Action Sociale.